Formation

Formation initiale

La scolarité en Génie Industriel

L’année universitaire est organisée en semestres.

La scolarité est structurée en pôles d’intérêts appelés Unités d’Enseignements (UE). Ces Unités sont composées d'Eléments Constitutifs (EC) cours TD, Travaux Pratiques et projets prêtant chacun à une évaluation indépendante.

Au cours de leur scolarité, les étudiants du département Génie Industriel doivent effectuer un stage industriel en fin de 4ème année et un Projet de Fin d'Etudes en dernière année (voir l’organisation au paragraphe 2 « Stages et PFE »).

Les étudiants peuvent prétendre effectuer un semestre (S1) ou une année d’études à l’étranger lors de la 4ème ou de la 5ème année.

Un parcours électif R&D est proposé aux étudiants de 5ème année.

Formation initiale

La 3e année : L’APPROCHE
L’enseignement à spectre large prépare le futur ingénieur GI à communiquer avec les spécialistes de différents domaines (Automatique, Informatique, Mécanique) dans une situation de conduite de projets.

Les projets sont présents à partir du 2ème semestre. Les TP et les projets représentent 40% des enseignements scientifiques. L’apprentissage s’appuie également sur l’utilisation de serious games et de produits pédagogiques multimédias. Ils accompagneront toute la scolarité GI.

Acquisition des bases techniques et méthodologiques,
Découverte du fonctionnement de l’entreprise,
Visite de sites industriels,
Séjour linguistique en pays anglophone.

La 4e année : L’INTEGRATION
L’élève ingénieur parfait la maîtrise des outils auxquels il a été sensibilisé en 3ème année. Il découvre de nouvelles techniques axées sur la gestion de production, l’informatique d’entreprise et des méthodes de management qu’il apprend à replacer dans une vision transversale de l’entreprise.

Appropriation des méthodes et techniques de Gestion Industrielle
Projet collectif. Les étudiants se forment au management de projet et au relationnel maître d’œuvre – client
Stage industriel (minimum 18 semaines. 1ère expérience en situation d'ingénieur. Ce stage donne un sens aux concepts et modèles découverts tout au long de la scolarité et donne l'occasion aux étudiants de s’imprégner de la culture industrielle.

Possibilité d'échange académique au semestre 1.

Les étudiants de 4ème année ont la possibilité de suivre la Filière Etudiant Entreprendre en 5ème année. Cette option remplace le Projet de Fin d’Etudes.

La 5e année : LA MAITRISE
Certains cours visent à renforcer les connaissances de l'entreprise ainsi que son environnement : Management de ressources humaines, stratégies d'entreprise, marketing, analyse de la valeur. D'autres développent les connaissances techniques déjà acquises : logistique, ordonnancement, pilotage temps réel…

Mise en application dans un contexte industriel;
Projet Industriel : animation par des intervenants industriels de projets réels d’entreprise (logistique, qualité, Amdec, re-engineering, …) ;
Projet de Fin d’Etudes/ Porojet de Fin d'Etudes à composante Recherche (minimum 18 semaines) : mission en milieu industriel avec l’appui des ressources du Département;
Projet Personnel en Humanités (PPH) : comme dans les autres départements de l’INSA, chaque élève ingénieur de GI doit présenter un PPH. Il résulte d’une réflexion et/ou réalisation d'un projet non-scientifique (vie associative, culture, sport).

Les étudiants de Génie Industriel ont la possibilité de s’inscrire, en 5ème année, dans un parcours R&D, intitulé « Optimisation de la chaîne logistique dans l'industrie 4.0».

Possibilité d'échange académique au semestre 1.

Crédits ECTS en GI

Délivrance des diplômes
Pour obtenir le diplôme d’Ingénieur en Génie Industriel, à l’issue de la 5ème année, l’étudiant doit avoir :

  • Validé son stage industriel en 4° année
  • Validé sa 5° année et en particulier avoir obtenu toutes les U.E. de l’année et soutenu son projet de fin d’études (PFE) devant un jury,
  • Obtenu pendant sa scolarité GI un niveau B2 score TOEIC de 785 ou équivalent (un niveau C1 score TOEIC de 945 ou équivalent recommandé),
  • Obtenu une qualification au moins de niveau B1 dans une seconde langue autre que l’anglais,
  • Validé un Projet Personnel en Humanité (PPH).