Formation

5 GI

 

 LA MAITRISE

Certains cours visent à renforcer les connaissances de l'entreprise ainsi que son environnement : Management de ressources humaines, stratégies d'entreprise, marketing, analyse de la valeur. D'autres développent les connaissances techniques déjà acquises : logistique, ordonnancement, pilotage temps réel…

  • Projet Industriel : animation par des intervenants industriels de projets réels d’entreprise (logistique, qualité, Amdec, re-engineering, …)
  • Projet Personnel en Humanités (PPH) : chaque élève ingénieur doit présenter un PPH. Il résulte d’une réflexion et/ou réalisation d'un projet non-scientifique (vie associative, culture, sport).

Les étudiants de Génie Industriel ont la possibilité de s’inscrire, en 5ème année, dans un parcours R&D, intitulé « Optimisation de la chaîne logistique dans l'industrie 4.0 »

Le Projet de Fin d'Etudes

Période : Mi-février au 31 aôut 2017 (minimum 18 semaines)

Après le stage industriel, les étudiants connaissent mieux l'entreprise, prennent confiance en leurs compétences et ont une idée plus exacte de leurs objectifs professionnels. La 5ème année est destinée à faire la synthèse de l'enseignement reçu et à approfondir certaines des connaissances en favorisant les contacts avec les industriels.

Objectifs : Le PFE/PFER est un travail personnel réalisé en situation professionnelle qui a pour but de développer l'autonomie, l’imagination, la curiosité, la rigueur scientifique et la responsabilité des étudiants, comme le sens du travail en équipe, en appliquant les connaissances et compétences acquises au cours de la scolarité, tout en apportant la valeur ajoutée attendue par l’organisme d’accueil.

L’étudiant se voit confier par l’entreprise ou le laboratoire une problématique à résoudre.
Au-delà de la stricte application des connaissances et des outils théoriques et méthodologiques acquis durant sa formation, le futur ingénieur doit montrer sa capacité à analyser la situation et la problématique, définir des tâches, tenir un planning, proposer, construire et mettre en œuvre des solutions et atteindre les objectifs et/ou livrables définis. Il s'agit en général d'adopter un comportement de manager de projets dans le cadre du traitement de la problématique.
Si celle-ci comporte en plus de la dimension ingénierie, une dimension «recherche » ou « innovation », en accord ou à la demande de l’entreprise, ce PFE dit à composante Recherche (PFER) est accompagné par un laboratoire de recherche de l’INSA de Lyon, partenaire du département GI. Ce laboratoire sera en mesure de mettre à disposition son expertise et ses compétences pour la proposition de solutions innovantes. Durant le projet, l’étudiant bénéficie des moyens et ressources du laboratoire, selon une convention d’accompagnement recherche, signée entre l’entreprise et le laboratoire.

Exemples : l’analyse et la (re-)conception d'un produit, d’un processus (de fabrication, de gestion...), l’amélioration du système d’approvisionnement, de production, de distribution, du système d’information, ou le développement de systèmes d’aide à la décision. 
Lorsque l’entreprise d’accueil est une société de service (conseil, consulting...), «participer à un projet client en tant que consultant, auditeur... », ne constitue pas un sujet de PFE. Il est nécessaire d’identifier une problématique à résoudre (pour la société de service elle-même ou pour un de ses clients) qui peut être traitée en tout ou partie dans le cadre de missions chez un client. 

Encadrement :
PFE en entreprise : un enseignant référent et un tuteur Entreprise.
PFER en entreprise/en laboratoire : un enseignant-chercheur du département GI membre du laboratoire partenaire concerné et un tuteur industriel.